Cinéma(s) Politique(s)

Ce ciné-club s’intéresse à de films où des questionnements politiques sont imbriqués avec une
forme elle-même politique, qui contient et exprime une critique, un besoin de rénovation,
voire une exclusion des idées du cinéma industriel sur la représentation. Il s’agit d’un cinéma
fait (fabriqué) politiquement qui est aussi, comme le disait Jonas Mekas, le cri d’une colère :
« Ça va mal, je le sais, quand les poètes se mettent à crier. Mais les choses vont mal ».

Programmation

* 14 février. Une jeunesse allemande, de Jean-Gabriel Périot.

Discussion avec Anne Steiner, maîtressse de conférences en sociologie, Université Paris Nanterre, et Timon Koulmasis, réalisateur et écrivain

 

* 26 juin. Le Marchand des quatre saisons, de Rainer Werner Fasbinder
Discussion avec Carlos Tello, docteur en Littérature comparée et cinéma, Université de Paris


* 2 octobre. La Femme sans tête, de Lucrecia Martel

Discussion avec Gabriela Trujillo, docteure en cinéma. Action culturelle à
la Cinémathèque française


* 13 novembre. L’Argent, de Robert Bresson

Discussion avec Jean-Michel Frodon, historien et critique de cinéma (tbc)

 


* 11 décembre. Sans toit ni loi, d'Agnès Varda
Discussion avec Hélène Fleckinger, maîtresse de conférences en cinéma, Université Paris 8