"frontières"
Amérique latine
2022

Bande annonce

Cette programmation continue, dans les contextes historiques, politiques, culturels et cinématographiques latino-américains, la réflexion commencée l’année dernière à partir de quatre films (Crash, de David Cronenberg ; La piel que habito, de Pedro Almodóvar ; Phase IV, de Saul Bass, et Dans la chambre de Vanda, de Pedro Costa). Cette fois-ci, les « frontières » sont celles qui séparent la légende du réel et le passé du présent (La LLorona) ; ce sont également des frontières invisibles mais qui marquent une séparation et une impossibilité (L’Ange exterminateur) ; elles sont géographiques et se réfèrent à un territoire à la fois mythique et factuel qui est menacé et doit se défendre (Bacurau) ; elles concernent l’identité, le temps et le non-humain (Post Tenebras Lux) ; elles sont matérielles et historiques, et constituent un pont vers le passé (La Cordillère des songes) ; elles sont enfin une porosité entre la ville et la forêt, entre l’humain et l’animal (La Fièvre).